Article paru dans le Parisien édition du 16 juillet 2015 :

La bataille s’annonçait âpre, elle fut franchement tendue entre l’avocate de l’ambassade du Royaume d’Arabie saoudite et celle de Jainab et Dahina, ces deux « employées de maison » philippines, mises au service d’une famille saoudienne vivants dans le XVe arrondissement par l’intermédiaire de l’ambassade (XVIe), mais soumises à des conditions de vie évoquant plus de l’esclavage moderne (notre édition d’hier).

jainab en proces pour esclavages moderne

jainab en proces pour esclavages moderne

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter message.