IMAGE1

L’esclavage domestique

no-image-available

s’exerce au moyen de mécanismes de contrôle qui s’appuient en particulier sur la confiscation de papiers d’identité, l’isolement, le conditionnement et les pressions psychologiques, l’intimidation, l’humiliation, les violences en tous genres, les menaces et les représailles sur la famille.
Un contrôle est exercé à la fois sur la victime, ses mouvements, ses biens et ses objets personnels.

Celle-ci est ainsi à la merci de l’exploiteur.

SOS esclaves identifie les victimes de l’esclavage domestique lorsque cinq critères sont réunis : La confiscation des passeports ou papiers d’identité qui fait disparaitre la personne du territoire français et l’expose à des poursuites. La séquestration ou une mobilité restreinte et surveillée liée aux tâches à effectuer (école, courses).
Des conditions de travail et d’hébergement contraires à la dignité humaine (absence d’horaires et de congés, menaces, coups, rémunération faible ou inexistante, absence d’espace privé, nourriture pauvre et insuffisante). La rupture des liens familiaux (absence de correspondance et de sorties). l’isolement culturel et social (non accès à l’éducation, relations interpersonnelles extérieures inexistantes).

Esclavage Moderne
* une agence du Bahreïn fait gagner
une servante éthiopienne
sur Fac ebook
Une agence de recrutement de domestiques du Bahreïn, Al Hazeem Manpower, a été la cible
de groupes des droits de l’homme