IMAGE1

RÔLE DE L’ASSOCIATION :

Créée en 2007 SOS esclaves est une association loi 1901 à but non lucratif et à vocation humanitaire qui :

  • Lutte contre la Traite des Etres Humains et l’exploitation des personnes réduites en esclavage à domicile ou dans les entreprises.
  • Assure l’assistance juridique, morale, psychologique et sociale des victimes qu’elles connaissent leurs droits de vivre en situation légale et les fassent reconnaître et de recouvrer une totale indépendance.

FONCTIONNEMENT :

Son fonctionnement est assuré par un Conseil d’administration et une équipe de bénévoles pluridisciplinaires d’une quinzaine de personnes : avocats spécialisés, juristes, consultants extérieurs, psychologues, assistantes sociales, médecins, familles d’accueil.

Depuis le mois de juin 2016, SOS esclaves a pu se doter d’un local en coworking situé dans Paris, composé d’un appartement dans lequel à tout moment les victimes peuvent venir et même se réfugier.

L’association appartient à un Collectif « Ensenble contre la traite des êtres humains composé de 25 associations et à cette occasion a participé en 2017 au tournage d’un film consacré aux enfants victimes d’esclavage en France.

Essentiellement financée par les subventions de ses adhérents, SOS esclaves a pu grâce à ses résultats obtenir une aide financière de la ville de Paris.

HISTORIQUE :

Depuis sa création, l’association a pris en charge plus de 60 victimes qui présentaient toutes les difficultés liées à leurs exploitation, toutes les procédures ont été engagées et ont abouti .

Aujourd’hui, est en cours une quinzaine de procédures sur le plan pénal, prud’hommal et en matière de droit des étrangers. Au cours de l’été 2017, 5 victimes de nationalité philippine ont obtenu de la Préfecture de police de Paris une carte de séjour de 1 an autorisant le travail. Ces mères de famille ont ainsi pu regagner leur famille et revoir leurs enfants qu’elles n’avaient pas revus depuis 4 ou 5 ans, voire plus, avec la garantie de pouvoir par la suite regagner le territoire français et reprendre leur travail.

Dans Participations diverses :

Après HUMAN, Yann Artus-Bertrand commence le tournage de WOMAN pour lequel, il va interviewer 3000 à 4000 femmes dans le monde entier.

Son équipe a contacté SOS esclaves, qui, avec leurs accord a communiqé les coordonnées de plusieurs victimes. Pendant l’été 2017, ont eu lieu les interviews .

Compte rendu du procès contre l’ambassade d’Arabie Saoudite du 16 juillet 2015, dans le 19/20 édition Paris Ile de France de France 3 :